Alexandra Meyer
Praticienne en Hypnose Ericksonienne
 

Séance d’hypnose au cabinet à domicile ou à distance/en ligne

06 08 61 28 16
103 chemin du Noyer, 01630 Saint-Genis-Pouilly

RITMO®

Le RITMO® est une technique de thérapie brève, proche de l’EMDR, utilisée avec les personnes atteintes de stress post traumatique, d’angoisses ou de blocage émotionnel. Il a été créé par Lili Ruggieri et est enseigné dans le cadre de ma formation de praticien en hypnose Ericksonienne à l’ARCHE.

Fonctionnement du RITMO®

Combinaison d’hypnose et d’EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) , le RITMO® est un outil de Retraitement de l’Information Traumatique par les Mouvements Oculaires.

Durant une séance de RITMO®, le praticien utilise des stimulations bilatérales visuelles, auditives ou kinesthésiques (tapotements sur les mains, les genoux…) : elles ont pour but d’activer les zones du cerveau concernées et permettent de « digérer » l’évènement traumatisant en le séparant de l’émotion ressentie.

Très souvent, 1 à 3 séances suffisent pour dépasser un traumatisme ou une problématique.

Les applications du RITMO®

La première vocation du RITMO® est de permettre aux personnes traumatisées qui ont des angoisses de dépasser un événement traumatisant ou un choc émotionnel éprouvé dans le passé.

Le RITMO® fonctionne également très bien sur des blocages émotionnels, des agressions sexuelles, des accidents, des personnes témoins ou victimes de catastrophes, des comportements compulsifs, des peurs, des angoisses, gestion du stress, au travail de certains deuils, un manque de confiance en soi.

Comment ça fonctionne ?

RITMO® fait appel à notre capacité naturelle d’auto-guérison grâce à la plasticité de notre cerveau.

Lorsqu’une personne reste figée sur un événement traumatisant, c’est que le processus de «digestion» naturel des émotions a été stoppé à un moment et que le cerveau tourne en boucle. Les mouvements récréés en séance permettent de faire circuler ce qui était bloqué et de relancer le processus de transformation des informations sensorielles liées à l’événement jusqu’à leur complète dissolution. De cette manière, la personne dépasse le traumatisme, en modifie sa perception et puise dans ses ressources pour récupérer sa capacité de choix.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.